Un petit homme dans un vaste monde

Gérard RANCINAN
Caroline GAUDRIAULT

Un petit homme dans un vaste monde face à l’invariable géométrie du monde

Gérard Rancinan quitte le Baroque pour l’épure. C’est sur la cîme des lignes géométriques qu’il se plaît à composer avec le périmètre de l’humain. La nécessité du retour à l’élémentaire rejoint la mythologie de la danse du fou ou de Sisyphe. Le minimalisme apparaît alors comme une proposition possible au vacarme du monde. Et s’il s’agissait d’un hommage absolu au Dernier homme…

L’essayiste Caroline Gaudriault imagine l’homme en chantier, l’homme réparé, le poète minuscule et dépassé et le conquérant infaillible et sans mémoire. En confrontant sa pensée à celle de Francis Fukuyama, le théoricien de la fin de l’histoire, elle parle d’un homme qui survient après l’histoire, d’un homme nouveau…

L’exposition

Chaque nouvelle série est une prise de risque pour Rancinan qui n’hésite pas dans cette vision du monde jusqu’au-boutiste, à chercher la rupture avec son travail précédent. Il choisit aujourd’hui l’intimité du studio et le travail avec un unique danseur. Dans une recherche graphique, minimaliste, épurée, il s’est rapproché d’une écriture contrastée, presque noire et blanche sans jamais l’être totalement. L’œuvre proposée garde sa signature identitaire dans ce qu’elle a de contemporain et de monumentale. Rancinan se plonge dans la symbolique en mettant en rapport l’homme dans ses attitudes face au monde, à travers le jeu des formes géométriques. Il pousse les limites, cherche la ligne essentielle entre l’homme et son monde, l’équilibre précaire d’une tension entre l’un et l’autre, parfois dans une relation harmonieuse, d’autres fois dans une relation déstabilisante. Il est toujours question d’axe à trouver, métaphore d’un sens que les hommes donnent à leur existence.

***

Caroline Gaudriault regarde l’humanité dans son actualité et a beaucoup écrit sur l’homme face à sa modernité galopante et ses effets contradictoires. Un ton extra lucide allégé par l’humour et l’impertinence ont marqué ses écrits d’un optimisme lucide.
Dans Un petit homme dans un vaste monde, elle a décidé de poser un regard poétique sur la nature humaine. Comme si, à l’heure des questionnements sur l’identité même de l’homme, elle souhaite le replacer dans ce qui fait toute sa beauté et sa fragilité. Il n’est plus question de menaces puisque l’homme est déjà dans un après. A travers des pensées sous forme de dystopie (une manière de parler de catastrophisme pour le conjurer), elle s’amuse à imaginer l’homme nouveau.
Elle aime se confronter aux penseurs contemporains et dans cet ouvrage, c’est avec le philosophe et politologue américain Francis Fukuyama qu’elle choisit de converser à bâton rompu. Ils se posent ensemble la question d’un aboutissement ou d’une déliquescence.
Le livre en version française, américaine et chinoise est donc composé de deux parties, la première sous forme d’une conversation entre Caroline Gaudriault et le penseur Francis Fukuyama et la seconde sous forme de poèmes de Caroline Gaudriault.

***

Un petit homme dans un vaste monde. Partie I :

« En conversant avec Francis Fukuyama » Morceaux choisis :

Caroline Gaudriault. Vous parlez d’un homme désabusé, un homme qui a eu l’expérience de l’Histoire et qui s’aperçoit aujourd’hui que les batailles sont vaines - que mourir pour une idée peut être vain- et que cet homme est désillusionné aujourd’hui. (…)

Francis Fukuyama. L’individu dont vous parlez est le Dernier Homme de Nietzsche. Un Dernier Homme qui, dans un sens, a été épuisé par L’Histoire. Toutes les luttes pour la justice, pour une vie meilleure qui ont caractérisé l’histoire humaine, ont été résolues, et cette personne vit maintenant dans une société riche, paisible et sans violences. Le Dernier Homme est sans aspirations, si ce n’est que tout cela se reproduise : encore plus de richesse, encore plus de sécurité, etc. (…). Je crois que c’est quelque chose qui va continuer à se produire. Ce qui caractérise notre monde, c’est qu’il en existe une partie où les gens sont plus ou moins satisfaits et où réside ce problème du Dernier Homme, et le reste du monde qui vit dans la pauvreté, et pour lequel l’injustice est une expérience quotidienne. Alors, je ne pense pas qu’on ait atteint un moment où il n’y a plus d’aspirations. Je crois qu’il reste beaucoup de frontières à conquérir. Mais il faut aussi espérer qu’on ne nous ramène pas en arrière, car pendant des siècles, le monde était fait de luttes, de guerres et de conflits.

(….)

Un petit homme dans un vaste monde. Partie II :

Dystopie (extrait)
Conversation intime

L’homme – M’as-tu donné l’ordre d’aimer ?
Son cerveau – Non !
L’homme - … ?…
Son cerveau – Ecoute, tu es trop impulsif. Toujours agir
en fonction de tes émotions ! Un peu de raison…
L’homme – Mais aimer… c’est tout ce qu’il me reste d’un
peu humain.
Son cerveau – ca ne sert à rien ! Tu perds ton temps et tu
me fais perdre le mien.
Ca tire trop sur mes capacités et me demande une
concentration qu’il est plus utile de mettre ailleurs. Aimer,
aimer…Regarde toi avec tes jambes fébriles, tes joues qui
se mettent à rougir, tes bégaiements de débutant. Je
n’arrive plus à te contrôler, moi ! Tu te vois un peu !
Ce n’est pas l’image d’un homme fort qui a encore
beaucoup de missions à accomplir.
L’homme – (penaud) …
Son cerveau – (chuchotant) Entre nous, s’accoupler c’est
un peu archaïque…
L’homme – ouais enfin, facile à dire… Tu peux penser
à moi ? Moi je trouve cela agréa…
Son cerveau – Quoi ? Ah non ! tu ne vas pas me jouer le
sentimentaliste ! Agréable ! Il ne manque plus que ca !
L’homme – Bon bon, ne te vexe pas ! Tu serais capable de
te fâcher et là ca ne devient vraiment pas drôle pour moi.
J’en ai des convulsions.
Mais dis-moi à quoi je sers alors ?
Son cerveau – Mais plus à grand chose, qu’est-ce que tu
crois ! Et puis tu sais bientôt ce sera mon tour d’être guidé
 : un cerveau plus puissant que moi prendra le contrôle et
là tu auras encore moins le choix.
L’homme rentre sa tête entre ses épaules, marche
lentement. Il profite que son cerveau soit prit dans ses
pensées pour lui voler une seconde d’émotion : il voit
passer une fille, jolie, la regarde intensément et ferme les
yeux en se disant : « C’est toujours ça de pris ! ».

Et l’Homme dans tout cela ?

L’Homme transplanté.
L’Homme implanté.
L’Homme modifié.
L’Homme réparé.
L’Homme augmenté.
L’Homme cryptogénéisé.
L’Homme contrôlé.
L’Homme greffé.
L’Homme programmé.
L’Homme transfiguré.
L’Homme robotisé.
L’Homme fabriqué.

Minuscules

Les hommes ne s’attendaient pas à cela :
Plus ils se sont développés
Plus ils se sont rapetissés
Marrant , comment ils se sont fait bernés !


LE PARCOURS, LA SCENOGRAPHIE

Sinan Mansions, Shanghai, Chine - 2014

***

Base sous-marine de Bordeaux, France - 2016

***

Ancienne Patinoire Royale, Bruxelle, Belgique - 2014


Dans la press

“C’est le poids des mots et le choc des photos. Mais il n’y a pas de voyeurisme ou de complaintes emphatiques. Juste des appels lancés à la poésie, à la réflexion, sur ce monde nouveau qui nous habite parfois jusqu’à l’écrasement. Ensemble, ils le décortiquent, ils le cisèlent au scalpel, et la chimère se livre. Et c’est aussi fascinant qu’effrayant.”

PNG - 28.9 ko Journal « CAUSEUR » – 20 Avril 2014

***

PNG - 356 ko FACE B - Automne 2014 -« DE L’AVENIR DE L’HOMME »

Les Photographies

- Gang Bank


- Family TV


- L’Homme Réparé 1


- L’Homme Réparé 2


- L’Homme Réparé 3


- Watch Me


- Too Much Blabla


- Don’t Erase my Memory


- News


- I Don’t Believe in God anymore


- Be Happy


- Save Me


- NO !


- Art Dealer


- Am I Real


- Dieu Des Mouches


- The Moral


- Are We Obsolete


- Transparency


- Gate Of Happiness


- Too Much Noise


- Curious


- The Labyrinthe


- Les sept mondes


- Ligne d’horizon


- Black Earth and The Fool


- Run To The Edge


- The Runner


- Tribute to Genesis


- The Dance of The Fool


- Explorateur


- Carré


- Man In Motion #31

Le livre

LIVRE - Un petit homme dans un vaste monde

• FORMAT : 13,6 x 21 cm - 5,3 x 8,2 in
• 128 pages

" Ainsi, l’aventure du dernier homme ouvrira le grand chantier de l’homme nouveau...
Si dans son errance intellectuelle, cet homme qui se sent de plus en plus minuscule et dépassé par le vaste monde qu’il a tant développé se posait aujourd’hui la question fatale de son identité ?

D’une conversation avec Francis Fukuyama, le penseur américain de La Fin de l’Histoire, à un recueil de pensées libres sous forme de dystopie, Caroline Gaudriault confronte l’homme à son monde et à sa nature poétique."


Les auteurs

Gérard Rancinan
RANCINAN
Gérard Rancinan est un artiste international, dont l’œuvre photographique est présentée dans les plus prestigieux musées du monde et fait partie des grandes collections d’art contemporain. Témoin de son époque, il a été récompensé par six World Press. Ses photographies sont des œuvres monumentales et expressionnistes, transpositions de son regard sur la société contemporaine. Elles ne cachent rien de la virulence ni de la subversion d’un artiste aguerri, éveillé et critique envers son époque. Rancinan a également réalisé des œuvres documentaires et des courts métrages artistiques.
Il a par ailleurs été nommé Officier des Arts et des Lettres.

Il a exposé entre autres à la Galerie Urban Spree de Berlin – au Jardin Rouge de la Fondation Montresso de Marrakech – à l’Académie des Beaux-Arts de Florence – au Palais des Beaux-Arts de Lille – au Couvent des Cordeliers de Paris – au Musée océanographique de Monaco – au Musée d’art contemporain Himalayas de Shanghai – à la Fondation Pinault de Dinard – au Musée Oscar Niemeyer de Curitiba – au Musée d’art contemporain de Lyon – au Louvre Lens – au Musée des Arts et Métiers de Paris – au Musée d’art contemporain Danubiana de Bratislava – aux Abattoirs, Musée d’art contemporain de Toulouse – à la National Portrait Gallery de Londres – à la Triennale de Milan – au Palais de Tokyo de Paris – au Musée d’art contemporain de Barcelone.

www.rancinan.com

***

Caroline Gaudriault
CAROLINE GAUDRIAULT
Caroline Gaudriault est une auteure française de près d’une dizaine d’ouvrages littéraires ou d’essais traduits en langue anglaise ou même chinoise. Elle met en perspective une réflexion qui sous-tend une démarche artistique. Son travail éditorial s’accompagne de confrontations avec des penseurs contemporains qu’elle fait parfois participer au processus de création. Longtemps journaliste indépendante, elle a travaillé tant pour la presse écrite française que la presse magazine internationale (Time, Paris-Match, Sunday Times, Stern...).

BIBLIOGRAPHIE

Un petit homme dans un vaste monde, éditions Paradox et Presse universitaire de Chine, 2014, avec Francis Fukuyama.

• La Trilogie des Modernes :

Métamorphoses, partie 1, Biro & Cohen éditeurs, 2009.
Hypothèses, partie 2, éditions Paradox, 2011.
Wonderful World, partie 3, éditions Paradox, 2012.

Le Photographe, éditions de La Martinière et éditions Abrams, 2008.

Urban Jungle, éditions de La Martinière, 2000, de Gérard Rancinan et préface Caroline Gaudriault.

www.zigzag-blog.com

***

LISTE DES EXPOSITIONS MUSÉALES
de 2000 à 2016, liste non exhaustive.

Base sous-marine, Bordeaux, France, 2016
Exposition personnelle “La Probabilité du Miracle” en collaboration avec l’auteur Caroline Gaudriault

Urban Spree, Berlin, Allemagne, 2016
Exposition “Le Destin des Hommes” Parties I & II en collaboration avec l’auteur Caroline Gaudriault

Fondation Montresso, Jardin Rouge, Marrakech, Maroc, 2016
Exposition “Rancinan au Maroc” – Exposition inaugurale pour le musée de la Fondation Montresso

Chateau de Gaasbeek, Bruxelles, Belgique, 2016
Exposition collective “Décadence divine”, en collaboration avec la compagnie théâtrale malinoise Abattoir fermé, et inspirée du livre A Rebours de Joris-Karl Huysmans

Académie des Beaux Art, Florence, Italie, 2016
Exposition à l’Accademia delle Arti del Disegno « Le Destin des Hommes » en collaboration avec l’auteur Caroline Gaudriault

Palais des Beaux-Arts de Lille, Lille, France, de septembre 2015 à janvier 2016
Exposition collective - « Joie de Vivre »
Commissaire d’exposition : Bruno Girveau

National Portrait Gallery, Londres, Grande-Bretagne, 2015
Collection permanente - « Barry McGuigan »
Commissaire d’exposition : Paul Ardenne

Couvent des Cordeliers, Paris, France, happening du 11 au 14 juin 2015
Exposition personnelle - « Le Destin des Hommes » en collaboration avec l’auteur Caroline Gaudriault
Commissaire d’exposition : Paul Ardenne

Musée Océanographique de Monaco, Monaco, avril-juin 2015
Exposition personnelle - « Another day on earth » en collaboration avec l’auteur Caroline Gaudriault

Musée des Beaux-Arts de Huelva, Espagne, février-mars 2015
« La Trilogie des Modernes » - Extraits

Musée d’Art Contemporain Himalayas, Shanghai, Chine, sept-nov 2014
Exposition personnelle - « La Trilogie des Modernes », en collaboration avec l’auteur Caroline Gaudriault
50ème Anniversaire des accords diplomatiques France-Chine

Sinan Mansions, Shanghai, Chine, sept-nov 2014
Exposition personnelle - « A Small Man in a Big World »

Musée du Louvre, Lens, France, 2013 - 2018
« La Liberté dévoilée » - Bulle immersive

Quai d’Orsay, Ministère des Affaires étrangères, Paris, France, 2013 - 2015
Accrochage de l’œuvre « Batman Family »

Fondation Pinault et la ville de Dinard, France, juin - sept 2014
Festin de L’Art : « Le Big Supper » - Expostion collective en compagnie de Jeff Koons, Andres Serrano, Subodh Gupta, Joel-Peter Witkin – Collection Pinault
Commissaire d’exposition : Jean-Jacques Aillagon

Museo Oscar Niemeyer, Curitiba, Brésil, juin 2014
Exposition collective - « Extrait de A Wonderful World ».

Musée d’Art Contemporain (MAC) de Lyon, France, février - avril 2014
Exposition collective - « Moto Poétique ».
Commissaire d’exposition : Paul Ardenne

Musée des Arts et Métiers, Paris, France, octobre - novembre 2013
Exposition personnelle - « Le Festin des Barbares » dans la Chapelle du Pendule de Foucault

Musée d’Art Contemporain Danubiana de Bratislava, Slovaquie, mai - sept 2013
Exposition personnelle - « La Trilogie des Modernes »
Commissaire d’exposition : Vincent Polakovic

Musée d’art contemporain Les Abattoirs de Toulouse, France, sept - oct 2012
Printemps de Septembre 2012 « L’Histoire est à moi ! »
Exposition collective en compagnie de Anselm Kiefer, Pierre&Gilles, Mounir Fatmi
Commissaire d’exposition : Paul Ardenne

Londonewcastle Project Space, Shoreditch, Londres, Grande-Bretagne, juin 2012
« Wonderful World »
Commissaire d’exposition : Ed Bartlett

Triennale di Milano, Milan, Italie, mai 2012
Exposition personnelle - « La Trilogie des Modernes »
Commissaire d’exposition : Claudio De Albertis

Gemeentemuseum Den Haag, La Haye, Pays-Bas, 2011
Reflex Miniature Museum – Exposition collective avec Damien Hirst, George Baselitz, Yayoi Kusama, Roy Lichtenstein

Chapelle Saint-Sauveur, Paris/Issy les Moulineaux, France, 2011
Exposition personnelle - « Hypothèses »

Musée du Louvre, Paris, France, 2010
Exposition à Librairie du Louvre autour de « Métamorphoses »

Galerie Rudolfinum, Musée des Arts Décoratifs de Prague, 2010
Exposition collective en compagnie de Damien Hirst, Andres Serrano, Cindy Sherman
« Decadence Now »

Ville de Barbizon, France, 2010
Exposition collective en compagnie de Combas, Erro, Klasen, Monory
« 150 artistes pour les 150 ans de l’Angelus de Millet »

Palais de Tokyo, Paris, France, nov-dec 2009
Exposition personnelle - « Métamorphoses »
Commissaire d’exposition : Marc-Olivier Wahler

Palazzio delle Esposizioni, Rome, Italie, mai - juillet 2009
Exposition personnelle - « Le Photographe »

Palais de Tokyo, Paris, 2008
Exposition personnelle - « Le Photographe »

Triennale Bovisa, Milan, Italie, juillet - sept 2007
Exposition personnelle - « La Trilogie du Sacré Sauvage »

Musée d’Art Contemporain de Barcelone (MACBA), Espagne, avril - juin 2007
Exposition collective autour du portrait - « Nathalie Scene IV »

Espace Pierre Cardin Paris, France, 2000
Exposition personnelle - « Urban Jungle »

Contact

Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault
sont représentés pour tous les pays par :

Fine Art Cube

contact@fineartcube.com
+33 (0) 1 56 20 15 40